Mercredi

19 Juin

Mail FB FB

Trail Sainte-Victoire : un défi sportif sur un site classé

Catégorie : Comptes-rendus

Trail Sainte-Victoire : un défi sportif sur un site classé

Texte: Philippe Exposito et Sophie Boissont – Photos: AIL Rousset / ARC Images

Ce dimanche 7 avril se déroulait la 20ème édition du Trail Sainte-Victoire. Une manifestation très courue qui affichait déjà complet moins de 8 heures après l’ouverture des inscriptions ! Il faut dire que l’événement se déroule sur le seul Grand Site de France de la Région, celui de Concors et Sainte-Victoire, deux massifs classés pour leurs paysages remarquables, qui bénéficient d’une notoriété internationale. Mais le succès réside surtout dans la qualité de l’organisation assurée par les Amis de l’Instruction laïque de Rousset.

Dans ce contexte, 1 200 coureurs venus de la région et des quatre coins de l’Hexagone, voire de Suisse, d’Allemagne, de Suède ou d’ailleurs, se présentaient devant l’objectif  tant attendu. La plupart ont assailli la salle des fêtes dès le samedi, chaleureusement accueillis par les bénévoles. Depuis plusieurs années, trois distances sont proposées :

Les Crêtes, 60km et 3000D+, épreuve phare, distance historique, elle permet aux concurrents d’évoluer sur le massif d’est en ouest et du nord au sud, avec trois ascensions majeures qui se concentrent entre le  15ème et le 45ème kilomètre, la Croix de Provence, le Pic des Mouches et le refuge Baudino. Cette épreuve compte pour le Challenge des trails longs.

Le Cezanne, 39km et 1400 D+, débordant parfois au gré des aléas et des contraintes imposées. Parcours plus roulant, il se concentre essentiellement sur la partie est et permet de découvrir la version touristique du massif, avec la montée d’Imoucha, les barrages de Zola et Bimont, ou encore le refuge Cézanne… Cette épreuve s’intègre au Challenge des trails courts.

Enfin Le Cengle, la course nature qui offre une initiation au trail sur une distance de 13km et 400D+ environ. Le circuit amène les coureurs jusqu’au moulin de Rousset pour balayer du regard la vallée de l’Arc après 400 mètres d’ascension, justement vers le fameux plateau du Cengle, contrefort de la montagne la Sainte-Victoire. Ici les concurrents sont des locaux, régionaux et souvent des accompagnateurs… Mais ce sont pour certains des férus de ce format qui sont prêts à faire le déplacement… Car cela va vite… Alors bien entendu il ne faut pas se louper sur le balisage.

Après un samedi très ensoleillé, coureurs et organisateurs, s’interrogeaient sur cette canicule précoce. Très réactive, l’organisation a doublé les points d’eau. Heureusement, avec déjà 12° au lever du jour, le ciel est resté voilé toute la journée. La chaleur a épargné les coureurs bien que l’atmosphère fut lourde.

Pour cet anniversaire, les AIL Rousset ont mis les petits plats dans les grands avec un accueil exceptionnel, des cadeaux à foison, et l’invitation des lauréats historiques dont nombreux ont répondu présents : Dawa Sherpa, Ludovic Pommeret, Bertrand Brochot, Maryline Nakache, Irina Malejonock, Laurie Atzeni,  Aline Coquard, Christine Grosjean et Hervé Giraud-Sauver… En s’engageant sur une des épreuves proposées avec des fortunes diverses selon leur état de forme.

DOMINATION SANS PARTAGE POUR LES 4 LAUREATS DES CRETES ET DU CEZANNE !

Résultats : Les Crêtes – Trail Long (60km / 3000D+ – 316 coureurs classés)

Le départ était donné à l’aube et les choses allaient rapidement se décanter. Elias Kadi, invité de dernière minute prenait les commandes dès les premières montées du Moulin et du Cengle avec un groupe de chasse composé dans l’ordre de Ludovic Pommeret, Samir Tazi, Ivan Shweckler et Mathieu Esmieu. Rapidement, Ludovic se faisait distancer sur la première  difficulté, le terrible Pas du Clapier, mais limitait la casse en pointant à 2 minutes après la descente de Vauvenargues, derrière Ivan, Samir et Mathieu décrochaient un peu en pointant à plus de 4 minutes au km 22.

Les 20 km suivants menaient sur le versant sud-est de la Sainte-Victoire. La montée des Plaideurs permettaient aux concurrents de parcourir les crêtes et redescendre sur Puyloubier où Elias avait accru considérablement son avance, Ludovic y pointait à 10 minutes après et 3 minutes avant Ivan qui s’installait sur le podium, comme en 2023. Derrière ça devenait difficile, le 4ème pointant à plus de 20 minutes.

La dernière difficulté vers le refuge Baudino et la descente sur Rousset permettait au jeune pensionnaire du Team Salomon de doubler son avance sur ses concurrents directs qui terminaient dans l’ordre préalablement indiqué. Lucien Neant, régulier de bout en bout prenait une belle 4ème place devant Samir Tazi et Benjamin Bernardini qui terminait très bien lui aussi à l’inverse de Mathieu Esmieu qui bouclait son TSV plus difficilement.

Chez les féminines, elle nous avait échappé au niveau de la présentation, la gapençaise Marie-Laure Thieux, réalise un doublé en Provence après sa victoire le mois dernier sur les 52km du Ventoux. Comme un autre Haut-Alpin, Elias Kadi, la pensionnaire du Team INOV 8 a mené de bout en bout cette 20ème édition, augmentant régulièrement son avance sur deux anciennes lauréates du TSV, Irina et Laurie qui se sont livrées un beau duel au rythme des descentes à l’avantage de Laurie et des montées préférées par Irina, finalement 2ème avec un peu plus de 5 minutes d’avance sur Laurie. Et comme le podium ne réunit que trois places, Céline Finas termine à la 4ème devant Laurence Lacotte aussi régulières l’une que l’autre.

Depuis trois ans, Andréa Escuret dirige de main de maître cette manifestation conçue par Erik Peisson en 2003, voici 22 ans… Et oui, le Covid nous en a privés pendant deux ans. Une organisation bien huilée qu’Andréa et son équipe continuent de développer malgré quelques contraintes dont la principale est liée au respect du massif et qui impose une limitation stricte du nombre de participants et une définition des parcours en accord avec le Grand Site de France et les communes concernées.

Classements féminines
1/ Marie-Laure Thieux – 7:30 :20
2/ Irina Malejonock (A3S) – 7:54 :17
3/ Laurie Atzeni – 7:59 :45

Classements masculins
1/ Elias Kadi (Salomon) – 5:46 :25
2/ Ludovic Pommeret – 6:05 :14
3. Ivan Schweckler (Verchaix Team) – 6:12 :07

Résultats : Le Cezanne – Trail Court (39km / 1400D+ – 365 coureurs classés)

Sur le parcours Cézanne qui comptait pour le classement des trails courts, en l’absence de Paul Zunino, un duel entre Martin Nilson et Bertrand Brochot était attendu. Martin, à l’origine spécialiste de course d’orientation, est champion de Suède de trails courts, et fraichement champion du monde de snow trail à Tarvisio. Séjournant récemment en Provence, il a obtenu une belle 4ème place sur le Trail de la Sainte-Baume où le plateau était ultra relevé. Bertrand est tenant du titre des trails courts au Challenge. Le départ donné, Martin ne laissait le soin à personne de mener… profitant de la montée du Cengle pour distancer ses poursuivants dont Bertrand qui était déjà à plus d’une minute au 6ème kilomètre, puis un duo composé de  François Dubreucq et de David Martin, excellent triathlète local à deux minutes. Les écarts allaient croitre au fil du parcours, Martin réalisant un temps canon, moins de 3h, laissant Bertrand à plus de 20 minutes et François à une demi-heure.

Chez les féminines, Maryline Nakache, dont le palmarès étoffé compte des épreuves du Challenge dès 2018, dont le Trail Sainte-Victoire remporté cette année- là. Elle avait tenu à honorer l’invitation de l’organisation et, revenant de blessure, décidé de s’engager sur l’épreuve intermédiaire. Défi relevé avec un top 8 à la clef et, à l’image des trois autres lauréats du jour, une confortable avance sur sa dauphine Gwendoline Martin, une valeur sûre du Challenge. Pour la 3ème place, c’est un mano à mano entre une aixoise de Savoie et une aixoise de Provence qui a tourné à l’avantage d’Héloïse Paillet pour quelques secondes, devant Eloïse Vinson.

Classements féminines
1/ Maryline Nakache (CPG/Team Cimalp) – 4:03 :04
2/ Gwendoline Martin (Trail Club de Provence) – 4:37 :34
3/ Héloïse Paillet (Taillefer Trail Team) – 4:40 :07

Classements masculins
1/ Martin Nilson  – 2:59 :55
2/ Bertrand Brochot – 3:23 :55
3/ François Dubreucq (Terre de running) – 3:34 :26

Résultats : Le Cengle – Hors Challenge (course nature 14km / 430 D+ – 419 coureurs classés)

Sur cette course plaisir où le sourire est de rigueur et où votre serviteur accueille chaque année les participants au point culminant du parcours, Fabrice Jauffret chez les messieurs et la championne Aline Coquart (titrée sur les Crêtes en 2023) sont montés sur la plus haute marche du podium.

1er Fabrice Jauffret : 58’45 / 1ère Aline Coquard (Altore Trail Team) : 1h07’29

Les résultats sont disponibles sur le site du chronométreur de la manifestation Sportips.

Cette 20° édition devait être une fête, tout avait bien commencé… Malheureusement, en fin d’après-midi, un jeune concurrent du parcours des Crêtes est décédé d’un arrêt cardio-respiratoire, à quelques kilomètres de l’arrivée.  L’organisation du Challenge est complètement bouleversée, nous tenons à présenter nos condoléances à son épouse, son enfant, sa famille et amis, et à apporter tout notre soutien à l’équipe d’organisation particulièrement affectée par ce drame.

La prochaine étape du Challenge se déroulera dans le beau département du Vaucluse avec le Trail de Beaumes  de Venise proposé le dimanche 14 avril.

Les classements du Challenge sont disponibles sur la page dédiée.

En photos : les 4 vainqueurs du jour des épreuves du Challenge

  • Elias Kadi (photo d’illustration)
  • Marie-Laure Thieux
  • Martin Nilson
  • Maryline Nakache

 

PARTAGER CET ARTICLE twitter

X

Prochains événements du Challenge :


Trail du Col du Noyer
Poligny (05)
Date : 23 juin 2024


UltraChampsaur
Ancelle (05)
Date : 30 juin 2024


Restonica Trail by UTMB
Corte (20)
Date : 04 juillet 2024

Revenir sur le site du Challenge