Mercredi

28 Février

Mail FB FB

RESTONICA TRAIL BY UTMB 2023 – PRESENTATION

Catégorie : Présentations

RESTONICA TRAIL BY UTMB 2023 – PRESENTATION

Texte et photos : Association Restonica Trail

A Corte c’est la fête du trail qui vous attend mais entre temps, il faudra un peu souffrir tout en admirant le paysage… Grandiose. Le Restonica Trail, c’est la cerise sur le gâteau. On fait un petit écart et on traverse la Méditerranée. De l’autre côté, l’équipe d’organisation se met en quatre pour accueillir challengers et autres trailers de tous les coins du continent et d’ailleurs. Pour nous faire découvrir leur territoire, leur passion ! Car le Restonica Trail n’est pas uniquement un trail labellisé Challenge des Trails de Provence, c’est un partenaire qui accueillera cette année, car ils ont tous répondu présents à l’invitation, les lauréats du Challenge 2022.

Natacha Piecq qui performe sur les trails longs, joindra l’utile à l’agréable, et assurera le compte-rendu pour le Challenge des Trails de Provence. Jean-Eric nous présente les parcours.

Présentation de Restonica 69 km
Un départ nocturne au centre-ville, à 5 heures, en musique et… dans les fumigènes, ambiance, ambiance ! Dès les premiers mètres on entre tout de suite dans le vif du sujet. Et oui ça monte très dur, 1400 de D+ pour seulement 7,5 km, bienvenue en Corse et bonne chance. Il faudra veiller à ne pas être trop euphorique et en garder sous la pédale sans oublier d’admirer le somptueux panorama qui devient de plus en plus aérien.

A votre gauche la chaîne du Monte Rotondo, 2622 m, second sommet de Corse, vous tend les bras : vous pouvez apercevoir dans l’ordre la Lattiniccia, le Cardo, Fillicina, I Ciotti, et enfin l’imposant Rotondo ourlé de gros névés. Derrière vous, le vide se creuse et Corte vue du ciel avec la mer au fond, ça vaut le déplacement. Soyez attentifs afin de pas louper une curiosité géologique surgit de nulle part, l’arche du Scandulaghju. Au-dessous coule une rivière, il s’agit du majestueux Tavignanu que vous aurez le loisir d’approcher.

Le ravito des bergeries des Padule vous fera le plus grand bien et à quelques encablures vous passerez enfin le col de Bocca Canaglia 1790 m (ouf un peu de répit). Il faut compter presque deux heures pour faire à peine 7,5 km. Une petite descente dans l’herbe rase et les cailloux vous mène rapidement aux bergeries de Cogna. De là, vous pourrez décontracter vos mollets sur une belle piste forestière s’étalant nonchalamment sur 6 km.

En rejoignant la bergerie de Bonniacce, ayez une petite pensée devant la stèle dite du « perroquet » pour les maquisards qui au cours de la Seconde Guerre mondiale ont préparé d’ici la libération du Corse qui fut le premier département libéré un an avant le débarquement de Normandie.

Une descente raide et très technique vous amène au km 16,5 au refuge de la Sega 1100 m où un ravito reconstituant vous attend. Ce lieu était autrefois un lieu d’exploitation du pin Lariciu destiné, entre autres, à la confection des mats de navires. Quel plaisir maintenant que de longer le Tavignanu à l’ombre des pins centenaires et en pouvant admirer deux cascades majestueuses et si rafraîchissantes.

Après quelques kilomètres, le chemin se redresse et en une succession de petits raidillons vous conduit sur les rives veloutées du lacs du Ninu, à 1900 m, peuplé de truites, source du Tavignanu où paissent chevaux sauvages, vaches et cochons. Vous êtes au km 28, sur le mythique GR20, faites le tour du lac, les jambes commencent à tirer, n’oubliez pas de bien vous hydrater et vous alimenter au ravito où une base de vie avec la présence d’un médecin et d’infirmières.

Vous allez parcourir pendant environ 7 kilomètres le Campotile, vaste plateau herbeux pour rejoindre le refuge de Manganu en passant devant la bergerie de Vaccaja, haut lieu de macagne du temps du berger Jacquot Luciani.
Finie la plaisanterie, le juge de paix de cette course se profile, le « crux », le terrible col de Bocca Alle Porte, à 2250 m, point culminant du GR 20. Une montée raide dans un univers minéral austère et parsemé de gros névés, mène à une improbable brèche que vous situerez à l’oreille, encouragé par les cris des bénévoles. Quelle récompense en haut, une vue en 360° avec en toile de fond les plus hauts sommets de l’île et les plus beaux lacs d’altitude Capitellu et Melu à vos pieds.

Il faudra néanmoins rester concentré car une longue descente hyper technique vous attends. Vous quittez le GR20 à Bocca Soglia , direction le lac du Melu et ensuite les bergerie des Grutelle, où vous attend un ravito indispensable, riche en calories (charcuterie corse, fromage, soupe, pâtes). Ce ne sera pas un luxe vu l’état de vos quadriceps et surtout au vu de ce qu’il reste à accomplir.
Vous êtes désormais au km 44 et les grosses difficultés sont derrière vous. Un chemin descendant vous conduit le long de la rivière Restonica au km 50 où vous allez aborder la dernière difficulté du jour (et oui il en restait encore une !).
Environ 800 m de dénivelé pour 3 petits kilomètres vous conduisant au plateau d’Alzu, haut lieu d’estive cortenais et point d’orgue convivial de la course. Dans la montée, vous aurez le choix entre suivre le chemin muletier ou tracer droit dans la pente par les coupes autorisées et balisées.

L’ambiance du ravito est géniale de par l’accueil des bénévoles, et des bergers. Attention c’est votre dernier point de ravitaillement.
Les kinés s’occuperons, pour ceux qui soufrent de crampes, de vos membres endoloris et vous repartirez heureux et requinqués pour les 14 derniers kilomètres descendants en longeant la vallée du Tavignanu et ses gorges étroites ou vous ne manquerez pas au passage de vous rafraîchir aux fontaines édifiées par les membres de l’association Restonica Trail. Enfin Corte en vue, un petit détour par la haute ville et sa citadelle et voilà l’arrivée tant méritée.

Après un peu de récup, place à la remise des prix, à la fête et à la musique avec notre DJ.

Présentation de Tavignanu Trail 33 km

Un départ à l’aube au centre-ville, à 6h30, en musique et… dans les fumigènes, ambiance, ambiance ! Dès les premiers mètres on entre tout de suite dans le vif du sujet. Et oui ça monte très dur, 1400 de D+ pour seulement 7,5 Km, bienvenue en Corse et bonne chance. Il faudra veiller à ne pas être trop euphorique et en garder sous la pédale en ne manquant pas d’admirer le somptueux panorama qui devient de plus en plus aérien.

A votre gauche la chaîne du Monte Rotondo,, à 2622 m, second sommet de Corse vous tend les bras vous pouvez apercevoir dans l’ordre la Lattiniccia, le Cardo, Fillicina, I Ciotti, et enfin l’imposant Rotondo ourlé de gros névés. Derrière vous le vide se creuse et Corte vue du ciel avec la mer au fond, ça vaut le déplacement. Soyez attentifs afin de pas louper une curiosité géologique surgit de nulle part l’arche du Scandulaghju.
Au dessous coule une rivière, il s’agit du majestueux Tavignanu que vous aurez le loisir d’approcher. Le ravito des bergeries des Padule vous fera le plus grand bien et à quelques encablures vous passerez enfin le col de Bocca Canaglia 1790 m (ouf un peu de répit). Il faut compter presque 1h30 pour faire à peine 7,5 km.

Une petite descente dans l’herbe rase et les cailloux vous mène rapidement aux bergeries de Cogna, de là vous pourrez décontracter vos mollets sur une belle piste forestière s’étalant nonchalamment sur 6 km.
En rejoignant la bergerie de Bonniacce, ayez une petite pensée devant la stèle dite du « perroquet » pour les maquisards qui au cours de la Seconde Guerre mondiale ont préparé d’ici la libération du Corse qui fut le premier département libéré un an avant le débarquement de Normandie.
Une descente raide et très technique vous amène au refuge de la Sega 1100 m ou un ravito reconstituant vous attend. Ce lieu était autrefois un lieu d’exploitation du pin Lariciu destiné entre autre à la confection des mats de navires.

Puis remontée sèche 700 m de D+ pour arriver au plateau d’Alzu haut lieu d’estive Cortenais et point d’orgue convivial de la course.
L’ambiance du ravito est géniale de par l’accueil des bénévoles, et des bergers. Attention c’est votre dernier point de ravitaillement.
Vous repartirez heureux et requinqués pour les 14 derniers kilomètres descendants en longeant la vallée du Tavignanu et ses gorges étroites ou vous ne manquerez pas au passage de vous rafraîchir aux fontaines édifiées par les membres de l’association Restonica Trail.
Enfin Corte en vue, un petit détour par la haute ville et sa citadelle et voilà l’arrivée tant méritée. Après un peu de récup, place à la remise des prix, à la fête et à la musique avec notre DJ.

Rappel des résultats 2022:

  • Tavignanu Trail – 434 classés – 33km – 2500m D+ (trail court) :

Hommes
1/ Anthony Quilici – 3h29’32
2/ Joselin Aberlinc – 3h41’59
3/ Guillaume Courias – 3h54’05
Femmes
1/ Lena Bonnel – 4h23’29
2/ Candice Bonnel – 4h23’34
3/ Virginie Cailaud – 4h23’39

  • Restonica Trail – 288 classés 69km – 4000m D+ (trail long)

Hommes
1/ Gautier Airiau – 8h14’25
2/ Yohan Viani – 8h23’25
3/ Nicolas Gourdon – 8h40’23
Femmes
1/ Julie Marine – 10h29’19
2/ Ildiko Wermescher – 11h47’01
3/ Christine Diruti – 12h15’28

  • Ultra Trail Di Corsica – 164 classés (hors Challenge)

1er et 1ère/ Benat Marmissolle – 15h48’18 et Delphine Avenier – 22h33’40

 

Giru du Tumbone – 283 classés (hors Challenge)

1er et 1ère/ Bruno Mazzucchelli – 1h24’25 et Victoire Alzon – 1h39’29

 

FAVORIS : LE CHALLENGE BIEN REPRESENTE

Le Challenge sera bien représenté cette année. De nombreux challengers ont fait le déplacement en famille, entre amis uniquement pour leur course, ou bien pour joindre l’utile à l’agréable en associant leur déplacement à du  tourisme balnéaire, voire à une « promenade » sur le GR20.

Comme chaque année, grâce au partenariat mis en place depuis 2014, l’organisation du Restonica Trail a invité les 4 derniers vainqueurs du Challenge. L’association Restonica Trail est à ce titre est un partenaire non négligeable du Challenge des Trails de Provence.

Si  Amandine FERRATO a déclaré forfait, certainement fatiguée de son triomphe sur le marathon du Mont Blanc, les 3 autres vainqueurs du Challenge 2022 seront bien là. Laurie ATZENI vient de se décider, elle s’alignera sur les 69 km du Restonica Trail, une distance sur laquelle elle excelle. Bertrand BROCHOT et Pierre CASTETS bénéficieront aussi de l’hospitalité Corse, qui n’est pas une expression galvaudée du côté de Corte, en s’alignant sur le Tavignanu Trail; ce sera leur premier RDV, et peut-être même une finale avant la lettre pour le classement 2023 des trails courts qu’ils ont objectivés.

Nous ne citerons pas la longue liste des autres Challengers qui s’aligneront sur les différents formats, mais on n’oubliera pas de citer notre ami Guillaume LE NORMAND, quadruple vainqueur du Challenge, éternel parrain du Restonica Trail, il s’alignera également sur le Tavignanu Trail.

A noter par ailleurs que Natacha PIECQ qui s’était révélée l’an dernier sur nos massifs, et qui blessée devra certainement s’abstenir, représentera donc le Challenge, grâce à sa belle plume, elle assurera le compte rendu de la manifestation, merci à elle, merci à l’organisation.

Information et inscriptions: https://www.restonicatrail.fr/

 

 

PARTAGER CET ARTICLE twitter

X

Prochains événements du Challenge :


Trail de Cuers
Cuers (83)
Date : 24 mars 2024


Trail Vaucluse RunLagnes
Lagnes (84)
Date : 30 mars 2024


Trail Sainte Victoire
Rousset (13)
Date : 07 avril 2024

Revenir sur le site du Challenge