Lundi

08 Aout

Mail FB

L’Ubaye Snow trail Salomon par Stéphanie Davidson

Catégorie : Récits de Trail

L’Ubaye Snow trail Salomon par Stéphanie Davidson

Voilà un trail que j’affectionne particulièrement tant le site est magique et l’orga super pro. Ma dernière participation remonte à 2016, alors que je débutais en trail et n’avais jamais couru sur la neige. J’avais toutefois réussi à me hisser à la 5e place. Pour cette édition 2022, je m’aligne sur le départ avec un peu plus d’expérience et mieux équipée mais un peu plus vieille. Une pensée pour ma moitié en cette matinée givrée, inscrit, mais ayant eu un empêchement de dernière minute. Qu’à cela ne tienne, j’ai embarqué babynette et mamie dans la voiture et en avant direction Saint-Paul.

Que ce soit au retrait des dossards ou sur la ligne de départ, j’aperçois pas mal de têtes connues que je salue. C’est l’avantage du Challenge des Trails de Provence, on sympathise avec les participants qu’on recroise sur les différentes courses. Notre animateur fétiche, Kamel, annonce ma présence, ça fait toujours plaisir et un peu rougir. Charlotte Klein du MTC est annoncée également, ainsi qu’Andy Symonds.

Le top départ est imminent, chacun sautille et gigote pour se réchauffer car il fait tout de même -3°C ! Une température inhabituelle pour les provençaux du littoral (même si les origines sont écossaises). Compte à rebours et gooo ! Comme d’habitude je pars trop vite, plus de souffle et de jambes au bout d’un kilomètre mais je sais que ça va repartir. Je me régale à courir sur les pistes de ski de fond bien damées qui offrent des petites bosses sympathiques et ludiques pour une bonne mise en jambes dans un joli décor.

On se croise et recroise plusieurs fois avec Charlotte qui court avec son amoureux. La catalane Mireia Hernandez a déjà pris son envol et une belle longueur d’avance qu’elle gardera et creusera jusqu’à l’arrivée. Le rythme est soutenu, une coureuse au joli legging rose fluo et au bonnet tout mignon me rattrape. Nous allons courir quasi côte a côte sur quelques kilomètres, désolée je n’ai pas pu échanger à ce moment-là, j’étais un peu dans le rouge. Vivement la montée pour reprendre son souffle. A l’approche de celle-ci un coureur semble remarquer ma joie d’apercevoir l’ascension qui nous attend et me dit : « c’est là que tout va se jouer« . Je suis d’accord avec lui, je sais que si j’ai une carte à jouer, c’est maintenant… Je suis à l’aise en montée, c’est mon atout en trail, je commence à réduire l’écart avec Charlotte jusqu’à la rattraper, elle avait décidé d’attendre son amoureux, merci Charlotte et vive l’amour !

Je me fais doubler par Irina qui grimpe à toute allure. J’essaie de lui emboîter le pas et double pas mal de coureurs, le sol est souvent verglacé, j’ai confiance, mes chaînes – vivement conseillées -, accrochent bien, je plains ceux qui n’en ont pas, je remercie l’orga d’avoir modifié le sens de course pour éviter cette portion verglacée en descente. A mi-montée, voilà le premier paparazzi, j’ai eu l’impression d’être une star sur ce trail tant il y avait de photographes et vidéastes. D’ailleurs la vidéo du trail a été montée en un temps record et postée dans la nuit, encore bravo l’orga !

Arrivée en haut de la première portion de montée, au plateau de Pra Chauvin, une bénévole nous annonce que le terrain devient moins hostile, on se remet à courir. Lucy du TCP et sa fille Salomé sont là pour nous encourager. Je pense à ma babynette. « Irina n’est pas loin » me disent-elles. Une portion pseudo plate permet d’admirer le paysage scintillant sous un magnifique soleil. La météo est tout simplement parfaite ! Arrivée à la 2e portion de montée, la plus longue, bien enneigée, je trouve mon rythme de croisière au petit trot et je m’y tiendrai jusqu’au sommet. Cette portion est un aller-retour, je croise les premiers hommes, la catalan Sergi en tête, Andy en 4e position. On dirait qu’ils volent, c’est beau à voir. On échange les encouragements. J’ai hâte d’arriver en haut, pour descendre comme eux, avec certes un peu moins de style et de légèreté. Arrivée au col, au cirque de Mirandol, c’est magnifique, j’ai envie d’y rester faire un pique-nique, je suis suivie par une snow-mobile et des caméras qui me filment, j’ai encore l’impression d’être une star.

La boucle du sommet est presque bouclée, trop belle, trop courte. Je vais attaquer la descente, va falloir essayer d’envoyer tout en esquivant les trous, je ne m’en sors pas trop mal. A l’issue de cette belle descente enneigée, on traverse le village de Fouillouse, les spectateurs installés en terrasse nous encouragent, ca booste le moral, une portion de route, on relance, Irina n’est vraiment pas loin paraît-il, mais je ne la vois pas, je suis bien à ma 3e place et ne ressens pas le besoin ou l’envie de la rattraper.

On attaque la dernière descente, les vidéastes sont toujours la, mais comment font-ils pour courir si vite dans cette descente raide tout en filmant ? Mes jambes fatiguent, quelques mini-chutes puis j’arrive sur la piste de ski de fond qui nous amènera à l’arrivée. On traverse un joli petit pont. J’essaie encore de relancer, je pense à mes séances de fartlek, il y a de plus en plus de monde, ça sent l’arrivée. Je vois l’arche, j’accélère, je suis accueillie par l’infatigable Kamel dont j’admire l’endurance, je termine en 3e position, heureuse ! Merci encore à l’orga pour cette belle édition 2022, même modifié le parcours était top, et merci aux sponsors, nous avons été gâtés.

PARTAGER CET ARTICLE twitter

X

Prochains événements du Challenge :


Trail des Etoiles 05
Molines en Queyras (05)
Date : 14 août 2022


Serre Che Trail Salomon
Le Monetier (05)
Date : 11 septembre 2022


Gapen'cimes
Gap (05)
Date : 01 octobre 2022

Revenir sur le site du Challenge