Jeudi

02 Février

Mail FB FB

Pierre Castets, l’enfant du Garlaban

Catégorie : ITW

Pierre Castets, l’enfant du Garlaban

Interview réalisé par Mandy – CP Pierre Castets/Trail Club de Provence

Après  Laurie Atzeni et Bertrand Brochot, c’est au tour de Pierre Castets qui a survolé les trails courts cette année, de nous livrer ses secrets.

Pierre sur le Challenge 2022, c’est :

  • Pierre Castets –  Roquefort Les Pins (06) – OM Athlétisme
    • Lauréat en trails courts masculins
    • 3140 points
    • 6 résultats sur l’édition 2022
    • 5 victoires :
      • Trail de la Sainte-Baume
      • Trail de Fon de Mai
      • Trail de Haute-Provence
      • Trail des Mélèzes du Mercantour
      • Roquefort Trail by Night

 

– Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots s’il te plait ?

J’ai 27 ans et j’ai grandi à Marseille. Plus précisément dans le village de la Treille au pied du massif du Garlaban. Depuis presque 3 ans, j’habite à Roquefort les Pins dans les Alpes maritimes avec ma compagne. Je suis ingénieur en informatique 3D.

– Quelle place occupe le trail dans ton quotidien ? Quelle est ta pratique ?

Le trail me permet d’associer deux choses dont je suis passionné : la nature et la course à pied. C’est donc une pratique naturelle pour moi. Je m’entraine avant tout parce que j’adore courir en nature et varier les intensités. Mes sorties sont donc très variées : longues en colline ou montagne, fractionnés sur plat ou en montée, footings partagés avec ma compagne, mon père ou des amis.
Bien que le trail soit une passion, j’essaie d’être à l’écoute de mon corps afin de rester en bonne santé physique et mentale, et pouvoir courir encore quelques années :-).
Outre l’amour de la nature et le plaisir de la course à pied, j’ai le goût de l’effort et j’adore me dépasser à l’entraînement ou en compétition. J’apprécie d’autant plus une sortie quand j’ai eu le sentiment d’être allé vite et d’avoir progressé.

– A quelles courses du Challenge as-tu participé cette année ?

Cette année j’ai participé à six courses du Challenge des Trails de Provence et je considère déjà ça comme une réussite. Se maintenir en forme de janvier à novembre, sans se blesser et en prenant du plaisir tout au long de l’année, ce n’est pas si évident…
J’ai commencé sur la Galinette, parfait pour un début d’année avec un parcours rapide et un dénivelé relativement faible qui attire beaucoup de traileurs de tout l’héxagone. J’espère que l’organisation conservera cet esprit avec leurs nouveaux parcours. En mars, la Sainte-Baume, avec un magnifique parcours qui nous permet d’attaquer sérieusement le gros dénivelé. J’ai ensuite enchainé avec Font de Mai qui traverse les collines où j’ai grandi avec un passage au sommet du Garlaban. Quelques semaines plus tard, j’étais à Forcalquier pour le bel évènement du THP et les premières grosses chaleurs. J’ai beaucoup aimé le parcours qui ne présente peut être pas les plus jolis points de vue de la région (le 30km ne passe pas par les crêtes de Lure) mais a le mérite d’être un parcours rapide et varié sur lequel je me suis beaucoup amusé.
J’ai ensuite découvert le trail des Mélèzes qui présente également un parcours très intéressant avec une première grosse montée et une fin de course beaucoup plus roulante qui permet aux coureurs complets de bien s’exprimer. J’ai bouclé le challenge au Roquefortrail, un trail de nuit avec un profil très rapide. Ce fut une très bonne expérience.

– Quel est ton meilleur souvenir sur cette édition du Challenge ?

Je garde de supers souvenirs de toutes les courses faites cette année. Si je ne devais retenir qu’un moment ce serait sûrement mon arrivée au trail des Mélèzes où j’étais fatigué mais content de la course que je venais de faire sur un parcours particulièrement exigeant. Difficile aussi de ne pas mentionner l’ambiance géniale de l’arrivée au Roquefort Trail où de nombreux spectateurs et bénévoles étaient là dans la nuit pour nous encourager.

– Sur quelles courses du Challenge pourra-t-on te retrouver en 2023 ?

En 2023, j’aimerais retourner sur le THP et le trail des Mélèzes. J’aimerais aussi découvrir le trail des Millefonts dans le Mercantour qui est parait-il magnifique. J’essaierai de nouveau d’être finisher donc je ferai certainement d’autres courses du Challenge.

– Difficile question, mais si tu devais ne conseiller qu’une course, quel serait ton coup de cœur ?

JOKER ! Cette question est encore plus dure qu’une séance de fractionné en côte !

– As-tu planifié ta prochaine saison ? 

Pour l’instant j’ai envie de profiter de l’hiver pour travailler la vitesse et préparer une saison de 10km route et cross en début d’année. Ensuite je reviendrai sur des formats trails courts avec une nouvelle fois le Challenge dans un coin de ma tête. À long terme, j’aimerais passer sur format marathon… peut-être en 2024.

– Qu’est ce qui te fait réussir, selon toi ? Ce petit plus qui te permet d’être sur la première marche du Challenge aujourd’hui ? Aurais-tu quelques conseils ou astuces à partager ?

Je pense que le premier facteur qui me permet d’être performant (à mon niveau bien sûr !) est l’amour de l’entraînement. S’infliger des séances qui ne nous procurent pas de plaisir dans le seul but de préparer un objectif n’est pas du tout dans ma philosophie. Pour moi, le plus important dans une démarche de progression, c’est d’apprendre à aimer l’entraînement. Pour ça, j’essaie d’éviter la monotonie en faisant varier la séance en elle-même, sa durée, le lieu ou même l’heure dans la journée.
Le trail est un sport d’endurance avant tout, je pense qu’il est important de ne pas négliger les activités à faible intensité. Personnellement, j’ai le sentiment d’avoir passé un cap cette année, notamment en ralentissant mon allure sur les sorties d’endurance. Ce qui m’a permis d’être meilleur sur les entraînements de qualité et de mieux récupérer. Si certains sont curieux de voir plus en détails mes entraînements, le seul réseau social que j’utilise est Strava où je publie toutes mes sorties.
Si je devais donner un conseil avec ma modeste expérience ce serait de s’entraîner spécifiquement au trail que l’on prépare. Cela a l’air évident dit comme ça mais trop de gens se fixent comme objectif des compétitions pour lesquelles ils ne peuvent pas s’entraîner spécifiquement que ce soit pour des raisons géographiques et de temps à consacrer à leur pratique. J’ai l’impression que cela entraîne parfois de la frustration et trop rarement de belles performances. Pour moi, on ne peut pas performer à un ultra trail en montagne en faisant des footings le long de la mer, bien que je n’ai rien contre les footings sur la plage.
Enfin, je crois sincèrement que l’on peut vivre de belles choses en trail sans forcément faire l’UTMB ou la Diagonale des fous 🙂 !

– Que peut-on te souhaiter pour 2023 ?

De continuer à m’épanouir dans ma vie personnelle, professionnelle et sportive. En ce moment tout va très bien pour moi donc le mieux qu’il puisse m’arriver c’est que rien ne change.

– Un autre sujet que tu souhaiterais aborder ? La parole est à toi !

Tout d’abord je voulais remercier l’organisation de Challenge pour son investissement et la qualité de son organisation. Nous avons bien de la chance en Provence d’avoir ce très beau circuit qui met à l’honneur notre sublime région. Les courses proposées sont très variées et donnent l’opportunité à tout le monde de se faire plaisir à n’importe quelle époque de l’année sans parcourir des centaines de kilomètres.
Je souhaite aussi remercier toutes les organisations des courses qui nous permettent de courir et nous surpasser dans d’excellentes conditions. Que ce soit des grandes ou petites organisations, j’ai croisé sur le bord des sentiers ou aux ravitaillements des gens généreux et heureux d’être là. Je n’oublie pas les speakers qui animent nos courses et sans qui les arrivées n’auraient pas la même saveur. Un grand merci à tous !
Je remercie Christophe, qui se reconnaîtra, pour ses précieux conseils qui me permettent aujourd’hui d’avoir un niveau en course à pied dont je suis fier.
Enfin, j’aimerais remercier ma famille et ma compagne Valentine qui sont mes premiers supporters et sans qui je ne serais certainement pas à cette place aujourd’hui. Leur soutien m’aide à me surpasser et me permet de vivre pleinement ma passion.

Grand bravo et merci Pierre.

 

PARTAGER CET ARTICLE twitter

X

Prochains événements du Challenge :


Snow Trail du Queyras
Ceillac (05)
Date : 12 février 2023


Trail de la Sainte Baume
Cuges les Pins (13)
Date : 05 mars 2023


Trail de Cuers
Cuers (83)
Date : 26 mars 2023

Revenir sur le site du Challenge