Lundi

21 Octobre

Mail FB

Le challenge retrouve ses fidèles

Catégorie : Présentations

Le challenge retrouve ses fidèles

Le 18 janvier, le froid était au rendez-vous à Trets mais il n’était pas le seul à arpenter les rues… Plus de 450 coureurs participaient à la première course inscrite au calendrier du challenge. Parmi les habitués, un visage bien connu : celui d’Antranik Papazian. Récit d’un amoureux des collines qui, en 2014, montait sur la 3ème marche du podium « trails longs » dans sa catégorie.

« En arrivant à Trets, il me semble venir pour un trail blanc. Vu mon grand âge, pas de doute, il me faut du long, gants et bonnet a minima, pour affronter le Mont Olympe. Dossard, tee-shirt et hop, en route pour un échauffement en quête de soleil. 9h15 : départ des 450 coureurs. J’ai hâte de quitter le goudron pour en découdre avec un parcours agrémenté de monotraces et parties techniques. Après une heure de course, je range bonnet et gants : le soleil est bien là. Le pierrier du Mont Olympe ? Un régal avec au sommet, une vue à 360°. Puis, banzaï dans la descente, que je préfère de loin. Je grappille des places, ma montre affiche une moyenne de 7,2 km/h… Je suis sur une base de 4h ! A quelques encablures de l’arrivée, je croise Françoise, les encouragements me boostent, je cours dans la dernière montée et Pacman se met en route jusqu’à l’arrivée. Chrono final 3h45 / 212ème au scratch. Ce superbe trail mériterait d’avoir sa version longue. En tout cas je signe ! Je remercie l’équipe organisatrice et les coureurs qui ont laissé un parcours sans déchet.

Je suis fidèle au challenge des trails de Provence depuis sa création pour le plaisir de retrouver ceux qui partagent ma passion. Notre région nous offre un terrain de jeux rêvé pour la pratique de ce sport J’ai commencé à courir dans les années 80 ; à cette époque c’était la folie des courses sur route. J’ai enchaîné des marathons, des 100 bornes et même un 24h. Puis en 1998, un copain m’a lancé « viens courir le trail de l’olivier à Ollioules ». Ce fut le début d’une longue série : Templiers, Aubrac, GR73… Puis vinrent les ultras (Mercantour, Grand raid de la Réunion et UTMB avortés).
J’ai toujours été motivé par la compétition et le challenge alimente très bien cette passion. Mes courses préférées sont le trail de la Sainte Baume, celui de la Sainte Victoire et le trail de la Restonica car je suis un inconditionnel de la Corse – et d’ailleurs cette année j’y retourne pour boucler l’ultra. Cependant, toutes les courses présentent un intérêt sinon je n’irais pas. Hors challenge, deux courses demeurent dans mon esprit : le Grand raid de la Réunion (2004) et le Grand raid du Mercantour (4 éditions).

Mais j’ai d’autres centres d’intérêt, dont le kayak de descente de rivières, discipline dans laquelle j’ai été sélectionné à 12 championnats de France. J’ai également pratiqué le VTT en compétition régionale. Aujourd’hui, j’ai aussi deux autres priorités : mes enfants et une petite fille.

Pour la petite histoire, voici un an, après un électro d’effort, les cardiologues m’ont dépisté un embouteillage sur les coronaires qui a du être traité par la chirurgie. Une fois soigné, mon goût pour le trail m’a incité à relever le défi et j’ai pu retrouver le plaisir de courir dans nos collines. Donc si j’avais un message à faire passer, en particulier aux vétérans, ce serait d’aller passer un électro d’effort. »

Interview réalisé par Sophie BOISSONT

PARTAGER CET ARTICLE google twitter

X

Prochains événements du Challenge :


Alpin Trail de Pichauris
Allauch (13)
Date : 11 novembre 2019


ENERGEM TRAIL
GEMENOS (13)
Date : 17 novembre 2019


Cérémonie des récompenses
Pertuis (84)
Date : 19 décembre 2019

Revenir sur le site du Challenge